Foire aux questions

Parce que vous avez le droit de tout savoir et que nous n'avons rien à cacher

Cursus

En Chine, chacune de ces disciplines constitue un métier en soi, l’idée que pour être un praticien de médecine il convient de maîtriser l’ensemble de ces disciplines est une idée purement occidentale qui ne reflète en rien la réalité chinoise.

Obliger un étudiant à suivre toutes ces disciplines est comme obliger quelqu’un voulant devenir ingénieur en hydraulique à être aussi ingénieur en aérospatiale et en BTP. C’est souvent aussi hélas une façon de s’attacher l’étudiant pour plusieurs années en distillant chacune de ces disciplines – de même que les données de base – sur plusieurs années. Dans ce cadre si l’étudiant arrête ses études avant la fin, il ne possède que des fragments de formation et est obligé de tout reprendre à zéro.

La façon dont nous avons construit nos cursus est le garant de la liberté de l’étudiant, s’il décide d’arrêter en cours – quelle que soit l’année – il maitrise entièrement ce qu’il a déjà étudié. Ce choix correspond aussi à ce que nous aurions trouver lorsque nous avons commencé nos études.

Notre formation en massage tuina conduit à l’exercice d’un vrai métier à visée thérapeutique et non de seul bien-être. A ce titre elle se doit d’être complète et de proposer un réel choix professionnel. Réduire le temps de formation serait mentir au futur praticien et se contenter de décorum là ou une vraie construction est nécessaire.

Nous ne proposons pas de façon formelle une formation en “diététique chinoise”, mais lorsqu’un nombre suffisant d’étudiant en exprime le souhait, il nous est possible de proposer une formation dans ce domaine. Cette formation prend environ 7 à 9 jours.

Ceci dit d’une façon générale, il n’existe pas en soi de “diététique chinoise” telle qu’en occident est compris le terme de “diététique”, en effet la tradition chinoise n’a jamais conçue une science de la nutrition dictant ce qu’il est bon de manger et ce qui est mauvais pour la santé. Elle propose cependant une sorte de “diétothérapie” qui consiste à faire entrer dans la cuisine certains produits issus de son immense pharmacopée. Nos formations en pharmacopée incluent cette dimension.

Comme pour la diététique nous ne proposons pas de formation formelle en Qi Gong mais il nous arrive de proposer des formations à certaines formes de Qi Gong en particulier celle de l’école du de la porte du dragon et, bien que non encore programmé, un tel stage devrait voir le jour durant l’année 2022-2023.

Cette question nous est souvent posée, la réponse est hélas non. Apprendre une médecine prend du temps, du temps et du travail. Nous proposons toutefois la possibilité de cursus double ou triple (après la première année) mais c’est un challenge peu aisé. Celui qui s’engage sur le chemin de la médecine chinoise doit être conscient du fait qu’il se prépare à un métier et que ce métier prend soin d’autrui. Prendre soin d’autrui n’est pas un acte innocent et il ne saurait être fait “par dessus la jambe” aussi il convient de prendre tout le temps nécessaire pour acquérir la maîtrise des outils que propose la tradition médicale chinoise. Le chemin est long certes mais il est le prix à payer pour exercer son métier en pleine connaissance, et au regard des joies qu’apporte cette façon de faire ce prix est bien faible.

Examens et Certification

Pour prétendre à notre certificat d’école, l’étudiant doit avoir suivi la totalité des cours d’un cursus ainsi que les cours d’anatomie et d’avoir passé avec succès les examens inhérents au cursus suivi. Des dérogations sont accordés aux étudiants qui sont déjà formés en anatomie (infirmier, ostéopathes, médecins…).

En France la médecine chinoise et en particulier l’acupuncture ne peut être exercée légalement que par un docteur en médecine. Cette législation typiquement française s’étend d’ailleurs à tous les domaines concernant les médecines au sens large puisque la législation française considère que : constitue l’exercice illégal de la médecine le fait par une personne non diplômée de prendre part habituellement à l’établissement d’un diagnostic ou au traitement des maladies, quels que soient les procédés employés ; il en est ainsi de la pratique de l’acupuncture.

Le certificat de l’Institut Chuzhen ne constitue donc pas un droit à l’exercice mais un certificat d’école qui à l’instar de tous les certificats proposés en France n’est rien de plus qu’une reconnaissance par l’école d’une compétence.

Si par malheur une école vous soutenait que son certificat vaut plus que celui des autres, partez en courant, c’est un pur et simple mensonge.

Comme l’énoncent ceux qui ont mis au point le DNMTC, en l’occurence l’UFPMTC : “Le D.N.M.T.C.® concerne les étudiants en médecine chinoise, ayant effectué leur cursus dans une école affiliée ou non à l’UFPMTC, mais aussi les praticiens déjà installés souhaitant une validation nationale de leurs connaissances.” En d’autres termes; les étudiants de l’Institut qui veulent passer cet examen peuvent s’y inscrire sans problème… et connaissant le niveau de nos formations, le résultat  devrait être au rendez-vous.

La réponse est clairement et définitivement : NON. Comme toute initiative privée (et donc sans l’aval de l’état français) cet examen est sans aucune valeur légale, il n’est d’ailleurs pas reconnu par toutes les écoles et n’a pas ainsi de caractère de légitimité.

Fédérations, syndicat, association...

A l’heure actuelle nous ne sommes affiliés à aucune fédération, association, syndicat ou autre organisation. Cela procède d’un choix délibéré de notre part. Si nous fûmes à l’origine de la création de l’UFPMTC en 1998 nous l’avons quitté il y a quelques années suite à des désaccords de fond. A cette date nous avons décidé de nous abstenir de toute polémique politique stérile pour nous consacrer à ce qui à nos yeux avait le plus d’importance : la qualité de la formation des futurs praticiens en médecine chinoise.

Ceci dit, nos étudiants restent libres d’adhérer à tout ce que le marché français propose en la matière !